L'Empreinte du geste
retour à la page précédente
  • Digg
  • Del.icio.us
  • Facebook
  • MySpace

Durant La Nuit des Musées, le 16 mai 2009 au Musée des Moulages de Lyon.

Trois représentations dans la soirée : 20h00, 21h15 et 20h30. Entrée libre.


Performance de Valérie Maillard, Caroline Oriot et Clément Vercelletto

Le plâtre : Matériau résultant de la cuisson modérée du gypse (150°C environ), suivie de mouture. (Mélangé à l’eau, le plâtre fait prise en formant une masse tout à la fois solide et tendre. On utilise cette propriété pour la reproduction de sculptures, l’immobilisation des membres fracturés, dans la construction, etc.) // Tout ouvrage moulé en plâtre ; sculpture en plâtre ; appareil d’immobilisation en plâtre moulé directement sur le patient. pl. Légers ouvrages de bâtiments (enduits, ravalement, lambris, etc.). // Murs neufs, en général.

Par cette définition, nous portons votre attention au travail visuel du vide et du plein des moulages de plâtre et à l’aspect tactile de la matière. Certains instants chorégraphiques sont cristallisés en de fragiles empreintes en plâtre, réalisées sur le corps de la danseuse. Ces formes nous questionnent sur le rapport entre les moulages anciens du musée et le corps en action. Notre regard oscille entre le vide et le plein, le mouvement/la danse et l’immobilité/les sculptures. Cette atmosphère sera d’autant plus ressentie par la création sonore inspirée par la matière. Que va-t-il émerger de la confrontation entre la matière figée dans la figure statufiée et le geste de la danseuse, éphémère et sans cesse renouvelé ?

Caroline Oriot est une jeune scénographe diplômée de l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) en juin 2008. Travaillant l’espace pour des corps en mouvements et/ou en parole, elle oriente son projet de diplôme vers une recherche sur la matière en tant qu’élément déterminant dans le rapport du corps à l’espace. A partir de là, naît l’envie réelle de créer des espaces pour la danse où le corps sensible s’empare pleinement des volumes et les interprète.

Clément Vercelletto est artiste-musicien, formé à l’ENM (Ecole Nationale de Musique) de Villeurbanne en percussions traditionelles, puis a l’IGTS (Institut Général des Techniques du Spectacle) à Grenoble en tant que technicien son. Son travail d’autodidacte passionné le mène vers différents langages : musiques improvisées, électroniques, électroacoustique, instrumentales et aussi vers la performance. Après de nombreux travaux pour le théâtre, l’envie d’une collaboration avec le monde de la danse devient évidente. L’intitulé « Théâtre en chorégraphie » raisonne d’autant plus pour lui. C’est alors, un premier pas vers une autre forme d’écriture, ou la musique/matière sonore joue avec de nouveaux codes.

Interprètes VALERIE MAILLARD ET CLEMENT VERCELLETTO

Chorégraphie VALERIE MAILLARD

Scénographie CAROLINE ORIOT

Création lumière DELPHINE PERRIN

Création costume AGATHE TROTIGNON

Création sonore CLEMENT VERCELLETTO

Photographie ALEXIS AUFFRAY

Image vidéo ELSA DEVEZE

Montage vidéo SYLVAIN DAULIN

galerie